• Accueil
  • > Méditation
  • > Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous,… Jn 1, 14

Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous,… Jn 1, 14

Bonjour à tous,

Joyeux Noël à Chacun

et chacune d’entre vous

Que la Paix et la joie de Noël

signe de la présence du Seigneur

habitent vos cœurs.

http://www.dailymotion.com/video/xbmpe4

Santé : Tout va bien le médecin me demandait un peu de patience pour la remonté des globules blancs car la sortie de l’aplasie se fait environ 35 jours après l’entrée à l’hôpital. Je suis rentrée le 3 décembre, donc la remonté des globules blancs devrait se faire dans la première quinzaine de janvier.

Aujourd’hui j’ai pu célébrer la messe dans ma petite chambre d’hôpital en vous portant tous au Seigneur… Le Seigneur est bon.

Méditation : Pour la messe du jour, nous allons méditer le prologue de Saint Jean.

Au commencement était le Verbe, la Parole de Dieu, et le Verbe était auprès de Dieu ,et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement auprès de Dieu.
Par lui, tout s’est fait,et rien de ce qui s’est fait ne s’est fait sans lui.
En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ;
la lumière brille dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont pas arrêtée.
Il y eut un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean.
Il était venu comme témoin, pour rendre témoignage à la Lumière, afin que tous croient par lui.
Cet homme n’était pas la Lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage.
Le Verbe était la vraie Lumière, qui éclaire tout homme en venant dans le monde.
Il était dans le monde, lui par qui le monde s’était fait, mais le monde ne l’a pas reconnu.
Il est venu chez les siens, et les siens ne l’ont pas reçu.
Mais tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu.
Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme :ils sont nés de Dieu.
Et le Verbe s’est fait chair,il a habité parmi nous, et nous avons vu sa gloire, la gloire qu’il tient de son Pèrecomme Fils unique, plein de grâce et de vérité.
Jean Baptiste lui rend témoignage en proclamant : « Voici celui dont j’ai dit : Lui qui vient derrière moi, il a pris place devant moi, car avant moi il était. »
Tous nous avons eu part à sa plénitude, nous avons reçu grâce après grâce :
après la Loi communiquée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ.
Dieu, personne ne l’a jamais vu ; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, c’est lui qui a conduit à le connaître. (Jean 1, 1-18)

Et le Verbe s’est fait chair,il a habité parmi nous,

La Parole de Dieu, le Verbe, s’est fait chair pour habiter parmi nous. Celui qui est de toute éternité, est entré dans le temps. Le Tout Autre se fait le tout proche, l’Emmanuel « Dieu avec nous ».

Dieu n’a dit qu’une seule Parole : son Fils. En Jésus tout est dit de l’amour de Dieu et de son humilité.

Le Verbe s’est mis à balbutier (quand il était enfant) et apprendre notre langue pour s’adresser à l’humanité.

Je me souviens d’une mission en Lettonie il y a une dizaine d’années où en célébrant la messe du jour de Noël avec ce texte; alors que je balbutiais le letton, j’ai réalisé comme par grâce, combien le Seigneur à fait un chemin incroyable pour nous rencontrer, pour nous parler dans des mots que nous comprenons. Nous pouvons nous émerveiller de cela, et c’est bon de contempler l’amour de Dieu, mais cette contemplation doit nous faire vivre le même mystère d’amour.

Le chemin de l’amour passe par l’Incarnation. Comment aujourd’hui je me met en route pour parler la langue de l’autre et lui dire dans des mots qu’il comprendra combien il est aimé. Est-ce que je suis prêt à me dépouiller moi-même comme le Christ pour aller à la rencontre de l’autre comme un pauvre. Le Christ nous dit St Paul « lui qui était dans la condition de Dieu,il n’a pas jugé bon de revendiquer son droit d’être traité à l’égal de Dieu ; mais au contraire, il se dépouilla lui-même en prenant la condition de serviteur. Devenu semblable aux hommes et reconnu comme un homme à son comportement,… » (Ph 2, 6-7) Se dépouiller en refusant d’amener l’autre sur mon terrain, là où j’ai toujours raison, mais en allant à sa rencontre comme un pauvre dans un terrain inconnu. Ce mystère de l’incarnation du dépouillement pour rencontrer l’autre est valable pour toute les relations : au coeur du couple, entre parents et enfants, dans une communauté chrétienne, entre les différentes églises , entre les croyants, entre les peuples, les cultures différentes… Un dépouillement qui n’est pas renoncement à ce que nous sommes, à notre parole, mais un dépouillement de tout ce qui fait notre force et notre richesse pour enfin vivre la rencontre d’un pauvre avec un autre pauvre. 

Prenons l’exemple de l’Apôtre Paul : « Car, étant libre à l’égard de tous, je me suis asservi à tous, afin de gagner le plus de gens ; et pour les Juifs, je suis devenu comme Juif, afin de gagner les Juifs ; pour ceux qui étaient sous la loi, comme si j’étais sous la loi, n’étant pas moi-même sous la loi, afin de gagner ceux qui étaient sous la loi ; pour ceux qui étaient sans loi, comme si j’étais sans loi (non que je sois sans loi quant à Dieu, mais je suis justement soumis à Christ), afin de gagner ceux qui étaient sans loi. Je suis devenu pour les faibles [comme] faible, afin de gagner les faibles ; je suis devenu toutes choses pour tous, afin que de toute manière j’en sauve quelques-uns. »(1 Co 9, 19-22).

Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous.

A la manière du Verbe qui vient à nous, comme nous; empruntons le chemin de l’amour pour que nos paroles prennent chair, c’est à dire que nous soyons parole pour l’autre, et que nous apprenions le langage de l’autre.

Merci pour tout

Jean Michel

6 Réponses à “Et le Verbe s’est fait chair, il a habité parmi nous,… Jn 1, 14”

  1. caroline espitalier-noël dit :

    cher Jean-Michel
    je me suis réveillée tot ce matin pour lire ta méditation du jour. merci pour cet enseignement, ce temps que tu consacres pour nous. Quel bel exemple, quel beau témoignage de ta foi. Je prie spécialement pour toi ici en ce jour de Noël dans notre l’ile Maurice. toi qui a touché le coeur de plus d’un mauricien et continue à le faire.
    joyeux et saint noël Jean-Michel,
    fraternellement,
    caroline

  2. Lucianie Guillaume dit :

    Salut mon père, Joyeux Noël. Merci pour la méditation du jour. Ici je suis bien servie en italien. Je ne te dis pas plus…contente que tu ais pu célébrer la messe dans ta petite chambre ou encore mieux dans la petite église. Je te souhaite les meilleurs et pense bien et toujours à toi.
    A bientôt
    Bye
    Lucianie

  3. Etienne dit :

    Joyeux Noel jean michel !

    Jésus = Dieu sauve !
    cool, non ?!

    à tout de suite
    etienne

  4. christiane maurel dit :

    Joyeux Noël Jean Miche..merci pour toute cette espérance que tu nous passes à travers ta méditation quotidienne…Quelle joie de savoir que tu aies pu célébrer la messe aujourd’hui !!!!
    Bisous
    Christiane

  5. Jills dit :

    Joyeux Noel Jean Michel julia et moi pensons beaucoup a toi et avons prie pour toi en ce jour tres special. Suis conent que nous soyons tjr en lien via la prier.
    A bientot bye
    Jills

  6. Roan ROSEAU dit :

    Bonjour Jean Michel,

    Meilleurs voeux pour cette fête de la naissance du Christ dans chacune de nos vies… Ca fait du bien de te voir par les moyens de la technologie moderne… Tu es un vrai témoin … Que la paix du Christ continue son oeuvre en toi. Meilleurs voeux de ton frère de la Réunion, nos prières se rencontre avec Dieu, nous sommes unis ou réunis. A bientôt

Laisser un commentaire