Prendre soin du petit et du faible !

Bonjour à tous,

Santé : Tous va bien, hier on m’a enlevé le pansement du cathéter, (le tuyau qui sert aux perfusions et qui est implanté dans un veine profonde). Donc aujourd’hui j’ai fais le nettoyage moi-même. C’est plus pratique car je peux prendre ma douche sans avoir à protéger le pansement.

Méditation : Le Massacre des enfants de Bethléem

 

Après le départ des mages, l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit : « Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. »
Joseph se leva ; dans la nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte,
où il resta jusqu’à la mort d’Hérode. Ainsi s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète : D’Égypte, j’ai appelé mon fils.
Alors Hérode, voyant que les mages l’avaient trompé, entra dans une violente fureur. Il envoya tuer tous les enfants de moins de deux ans à Bethléem et dans toute la région, d’après la date qu’il s’était fait préciser par les mages.
Alors s’accomplit ce que le Seigneur avait dit par le prophète Jérémie :
Un cri s’élève dans Rama, des pleurs et une longue plainte : c’est Rachel qui pleure ses enfants et ne veut pas qu’on la console, car ils ne sont plus. (Mt 2, 13-18)

Comment comprendre cette violence, la mort d’innocents ?

Hérode ne veut pas perdre sa place, et pour cela il est prêt à tout !

Le signe de l’humanité, c’est de prendre soin du plus petit, du plus faible, on a trouvé de très anciennes sépultures où les personnes enterrés étaient malades ou handicapés; un signe évident d’humanité. (chez les animaux le plus faible est sacrifié pour une question de survie).

L’attitude d’Hérode nous montre la non-humanité, et malheureusement dans notre monde il y a des signes de non humanité : quand le profit guide les choix au détriment des autres, des plus faibles; quand on détruit la planète sans se soucier de ceux qui viendront après, sans prendre soin de la fragilité de l’humanité; quand on pousse l’autre à désespérer jusqu’à ce qu’il ne veuille plus vivre; quand ma parole écrase où prend la place de l’autre…

Alors nous voyons que nous avons besoin d’un Sauveur qui est encore fragile et faible, Dieu protège le petit et le faible, il dit à Joseph en songe d’emmener l’enfant en Egypte; mais alors pourquoi ne le fait-il pas pour les autres enfants ? Parce que Dieu n’est pas là pour faire à notre place, mais pour nous montrer le chemin, à nous de prendre soin du faible et du pauvre, Hérode n’est pas le seul en cause, comment des soldats ont-ils pu faire cela, obéïr à un ordre si injuste et si cruel ? Nous avons chacun à notre niveau à faire des choix pour défendre le petit et le pauvre et ainsi montrer que nous sommes vraiment humain à l’image de Dieu qui se fait homme pour nous apprendre l’humanité.

Merci à tous, et bien en communion de prière,

Jean Michel

2 Réponses à “Prendre soin du petit et du faible !”

  1. Terrier Ghislaine dit :

    Bonjour Jean Michel. Merci de cette belle méditation et de nous rappeler combien nous devons porter une attention toute particulière aux petits et aux faibles. Et c’est bien le Seigneur qui nous montre le chemin et nous conduit jour après jour et nous fait grandir dans l’Amour. Cet Amour dont Il est la source et qu’Il nous demande de donner sans jamais compter.
    Je continue de te porter dans ma prière.
    Je te confie aujourd’hui Philippe, un collègue de travail décédé accidentellemnt samedi (37 ans). Merci et en communion de prière avec toi.

    Bien fraternellement

    Une soeur de la Communion

  2. clerc Denis et Sophie dit :

    Juste pour te dire que nous pensons bien à toi qui nous a mariés quelques heures avant ton départ pour l’ile Maurice le 12 mai 2001. Nous prions pour ta guérison et que notre Père te garde dans sa paix et sa joie pour continuer à nous diffuser chaque jour cet appel à toujours choisir la vie. Merci Jean-Michel par ce blog de continuer à nous nourrir et de nous faire connaitre Celui qui est la source de toute vie.
    Denis et Sophie de chambéry

Laisser un commentaire