C’est toi mon Fils, Moi aujourd’hui, je t’ai engendré

Bonjour à tous,

Santé : Même refrain que les autres jours… tout va bien ! Il faut attendre, mais je suis dans la paix et je ne m’ennuie pas !

Méditation de l’évangile du jour : Dimanche 10 janvier 2010, Le baptême du Seigneur.

Le peuple venu auprès de Jean Baptiste était en attente, et tous se demandaient en eux-mêmes si Jean n’était pas le Messie. Jean s’adressa alors à tous : « Moi, je vous baptise avec de l’eau ; mais il vient, celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de défaire la courroie de ses sandales. Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu. Il tient à la main la pelle à vanner pour nettoyer son aire à battre le blé, et il amassera le grain dans son grenier ; quant à la paille, il la brûlera dans un feu qui ne s’éteint pas. » Par ces exhortations et bien d’autres encore, il annonçait au peuple la Bonne Nouvelle. Hérode, prince de Galilée, avait reçu des reproches de Jean au sujet d’Hérodiade, la femme de son frère, et au sujet de tout ce que lui, Hérode, avait fait de mal. A tout le reste il ajouta encore ceci : il fit enfermer Jean Baptiste en prison. Comme tout le peuple se faisait baptiser et que Jésus priait, après avoir été baptisé lui aussi, alors le ciel s’ouvrit. L’Esprit Saint descendit sur Jésus, sous une apparence corporelle, comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : « C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. » (Lc 3, 15-16.21-22).

Nous fêtons aujourd’hui le baptême de Jésus notre Seigneur. Une expérience intime et profonde entre lui et son Père.

Il y a une reconnaissance personnelle et intime : « C’est toi mon Fils : moi, aujourd’hui, je t’ai engendré. » mais aussi, puisque cette voix se fait entendre de tous, comme un envoi en mission de la part du Père qui montre au monde le Fils unique.

En recevant le baptême nous sommes appelé à la même expérience, une rencontre intime du Père et un envoi en mission.

Cette expérience intime avec le Père, n’est-elle pas à faire, à approfondir, afin d’entendre pour moi « c’est toi mon fils, ma fille : moi aujourd’hui je t’ai engendré ». Il y a une reconnaissance de ce que nous sommes, je peux imaginer que personne ne pense à moi ou peut-être même avoir fait l’expérience d’être rejeté, mais dans cette Parole qui est Parole de Dieu, je peux croire dans cet amour unique de Dieu pour moi. Je suis reconnu et connu par celui qui me dit tu es mon fils, ma fille : moi aujourd’hui je t’ai engendré. Si j’ai un doute sur ma valeur, parce que parfois on a pu ne pas me reconnaitre, ou même m’abaisser… Je peux aujourd’hui parce que je suis baptisé entendre cette Parole du Père qui dit à son Fils mais aussi à tous ses enfants dans le Christ, aujourd’hui je t’ai engendré. Je te donne la vie, une vie nouvelle.

Soit nous construisons notre vie sur des paroles qui ne viennent pas de Dieu « tu n’es pas capable, tu seras toujours bon à rien, regarde comme tu es moche… », . (Certaines de ces paroles nous viennent par les autres, mais aussi de nous même…) Soit nous nous appuyons sur la Parole de Dieu, (qui peut aussi venir par les autres…)

Jésus à construit sa vie sur cette Parole, et toute sa vie à été tourné vers le Père, toute sa vie il a été à l’écoute du Père comme pour être engendré à nouveau par une Parole de vie, par une Parole du Père.

Laissons nous engendrer de manière nouvelle par la Parole de Dieu, comme le Christ qui se reçoit du Père. Ce renouvellement se choisi une seule fois au moment particulier du baptême, ou de la confirmation ou bien d’un moment fort comme le baptême dans l’Esprit Saint (qu’annonce Jean Baptiste : « Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint et dans le feu« ) où librement je choisis de donner ma vie au Seigneur, je choisi vraiment d’être fils et fille du Père, je choisi de laisser l’Esprit Saint venir sur moi et conduire ma sa vie. Mais si le choix se fait une fois j’aurai à renouveler sans cesse ce don et réaliser que l’aujourd’hui n’est pas seulement le jour de mon baptême, mais que l’aujourd’hui c’est maintenant, où le Seigneur sans cesse me fait un peu plus son enfant.

Pour le Christ cette Parole fondatrice est comme un envoi en mission puisque tous l’entende, nous savons que c’est Lui le Fils unique qui nous conduit au Père.

Nous sommes à l’école de l’Esprit Saint pour apprendre chaque jour à être un peu plus fils et filles du Père; et en étant ce que je suis : enfant de Dieu, je vais comme le Christ conduite ceux qui me verrons au Père.

Bonne mission à tous, prions les uns pour les autres afin que nous soyons vraiment fils et filles du Père.

Merci à tous,

Jean Michel

Laisser un commentaire