Archive de la catégorie ‘Decouverte’

un petit flash de l’été en Espagne…

Vendredi 23 septembre 2011

Bonjour à tous,

Voici un petit montage qui donne un petite idée de ce qui a été vécu cet été à Guadarrama (le festival en Espagne juste avant les JMJ).

Il y avait environ 3000 jeunes du monde entier… (de l’Océanie, de la Chine…)

Je vous laisse regarder :

http://www.dailymotion.com/video/xl9aop

C’est génial non !

Alors l’année prochaine inviter les jeunes au festival à Hautecombe :

http://www.chemin-neuf.fr/jeunes-fr/18-30-ans/ete-2012/festival-hautecombe/festival-hautecombe-abbaye-dhautecombe-aout-2012

ou bien d’autres proposition :

http://www.chemin-neuf.fr/jeunes-fr/18-30-ans/ete-2012

A bientôt pour d’autres news…

Pour les news de la paroisse il y aura une petite émission de radio sur RCF mardi prochain…

Bien en communion,

Jean Michel

Il ne trouva que des feuilles !

Jeudi 27 mai 2010

Bonjour à tous,

Santé : C’est reparti pour la dernière ligne droite. Je viens de rentrer à l’hôpital pour la période d’aplasie. Désolé pour ceux qui viennent de lire l’information que j’étais déjà en aplasie, car c’était une erreur ! J’ai environ 700 polynucléaires neutrophiles, alors qu’il en faut 500 pour être en aplasie… mais ça diminue peu à peu… D’ailleurs il vaut mieux que cela descendre vite pour ensuite remonter plus vite !

Méditation

(cliquer sur le lien pour la lire)

Le vendredi 28 mai 2010

8ème semaine du temps ordinaire

Merci à chacun et chacune,

Jean Michel

Posant alors son regard sur lui, Jésus se mit à l’aimer

Dimanche 23 mai 2010

 

Bonjour à tous,

Santé :Tout se passe bien, rendons grâce à Dieu… Dernier jour de chimio !

Confions notre vie au Seigneur pour qu’il continu de nous combler du don de son Esprit Saint,…  car il est fidèle, il donne ce qu’il promet.

Méditation

(cliquer sur le lien pour la lire)

Le lundi 24 mai 2010

8ème semaine du temps ordinaire

Merci à chacun et chacune,

Jean Michel

La grande retraite commence !

Mardi 16 février 2010

Bonjour à tous,

Santé : Tout se passe bien, je suis vraiment heureux d’être avec la communauté pour ces 2 jours avant la période d’aplasie. Aujourd’hui nous avons eut à 17 h un bon gouter festif avec des crêpes… Le mercredi des Cendres arrive, et nous allons commencer ce grand temps de retraite avec toute l’église. Je suis heureux de célébrer avec les frères et soeurs ce temps d’entrée en carême.

Méditation : Mercredi des Cendres le 17 février.

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait :
« Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux.
Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra.
Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense.
Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. » (Matthieu 6, 1 – 10. 16 – 18)

Entrée en carême, comment vivons nous cette étape ?

Sommes nous dans la joie de faire une retraite, dans la joie de nous rapprocher plus de Dieu et des autres ? ou bien dans la tristesse de moins manger, de nous priver ?

Pour commencer le carême nous avons à le choisir, et non pas à le subir ! ou mieux encore à l’aimer ! Il est sûr que je ne vais pas aimer le carême de la même manière que le temps de Pâque, que la fête de la résurrection.

Il est important d’aimer le carême, car il est ce temps qui me mène à la résurrection. La force de l’alléluia de Pâque dépend de ce temps de silence, de ce grand moment où toute l’Eglise retient son souffle pendant le carême pour lâcher à Pâque ce cri de joie et de victoire. C’est comme le ballon qui est plongé dans l’eau, plus il  va profondément, plus il bondira de l’eau et montera haut quand il sera lâché.

La joie du carême n’est pas seulement lié à la joie de Pâque, il y a une joie propre au carême :

La joie de prendre plus de temps avec notre Dieu ; et prendre du temps avec Dieu ce n’est pas triste ; où bien il faut que je me pose la question du Dieu que je rencontre ! C’est le sens de la prière dont parle l’évangile.

Il y a aussi la joie de prendre plus de temps avec les autres ou bien pour les autres, c’est le sens du partage dont l’évangile nous parle. Il y a une vrai joie à donner de la joie aux autres, à ressembler à Dieu qui donne non seulement tout ce qu’il a mais aussi tout ce qu’il est.

Le jeûne aussi est présenté comme un moment festif  : « quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage » Pour ne pas montrer que nous sommes meilleur en jeunant, mais aussi pour entrer dans la joie d’une relation plus intime et plus simple avec Dieu.

Comme dans l’évangile d’hier où Jésus invitait ses disciples qui pensaient au manque de pain à regarder celui qui donne le pain, celui qui est la source; nous aussi nous pouvons pendant ce temps de carême choisir de regarder celui qui est vraiment la source de la joie plutôt que de chercher des petits conforts et sécurités (comme les disciples avec la nourriture !).

Quel est le lieu de confort qui m’empêche de voir Celui qui donne la joie, Celui qui est source de tout ?Mais l’important n’est pas d’abord de se détacher de ce qui nous encombre, mais de nous attacher à Celui que nous voulons suivre. Voilà la source de la joie, qui n’est plus lié à telle où telle chose à telle place à telle sécurité humaine… mais au Seigneur qui est là et qui veut vivre avec nous un amour plus simple et plus vrai. Le détachement sera une conséquence simple et logique de cet attachement.

C’est ce que je désir durant ce temps de carême : un temps d’attachement à Dieu, car je crois que c’est vraiment le secret pour vivre certains détachements nécessaires. L’attachement à la personne du Christ peut vaincre toutes mes résistances et mes peurs, et me donner la joie dans ce chemin de liberté.

Etre à l’hôpital ou bien en communauté, manger bien ou moins manger, si c’est pour être avec le Christ alors c’est un chemin de joie qui s’ouvre devant moi. Non seulement je peux choisir ce chemin mais l’aimer. L’important dans le voyage de noce, ce n’est pas le lieu où je vais aller, ni ce que je vais manger, ni même ce que je vais faire, mais d’être avec l’être aimé.

Merci à chacun et chacune,

Bien en communion

Jean Michel

Tout concours au bien de ceux qui aiment Dieu !

Vendredi 8 janvier 2010

Bonjour à tous,

Santé : Aujourd’hui tout s’est bien passé, mais je suis un peu fatigué. On m’a fait une transfusion de globules rouge et de plaquettes… demain je serai plus en forme. Sinon les globules blancs ne bougent pas, mais je suis dans les temps puisque l’on m’avait dit en entrant que l’hospitalisation était de 4 à 6 semaines ! J’ai dépassé les 4 semaines, mais je ne suis pas encore à 6 !

Découverte : Comme je suis assez fatigué ce soir je ne vous livre pas une méditation sur l’évangile du jour, mais une petite histoire que l’on vient de m’envoyer par émail :

Un jour, l’âne d’un fermier est tombé dans un puits.
L’animal gémissait pitoyablement pendant des heures et le fermier se demandait quoi faire. Finalement, il a décidé que l’animal était vieux et le puits devait disparaître de toute façon, ce n’était pas rentable pour lui de récupérer l’âne. Il a invité tous ses voisins à venir et à l’aider. Ils ont tous saisi une pelle et ont commencé à enterrer le puits.
Au début, l’âne a réalisé ce qui se produisait et se mit à crier terriblement. Puis, à la stupéfaction de chacun, il s’est tu.
Quelques pelletées plus tard, le fermier a finalement regardé dans le fond du puits et a été étonné de ce qu’il a vu..
Avec chaque pelleté de terre qui tombait sur lui, l’âne faisait quelque chose de stupéfiant. Il se secouait pour enlever la terre de son dos et montait dessus.
Pendant que les voisins du fermier continuaient à pelleter sur l’animal, il se secouait et montait dessus.
Bientôt, chacun a été étonné de voir l’âne sortir du puits et se metre à trotter!

La vie va essayer de t’engloutir de toutes sortes d’ordures. Le truc pour se sortir du trou est de se secouer pour avancer.Chacun de tes ennuis est une pierre qui permet de progresser. Nous pouvons sortir des puits les plus profonds en n’arrêtant jamais…

Il ne faut jamais abandonner! Secoue-toi et fonce! Rappelle-toi, les cinq règles simples! Pour être heureux:  (je vais rajouter une interprétation avec le Christ…)

 

  1. Libère ton coeur de la haine. (Jésus est venu pour pardonner et nous apprendre le pardon…)
     
           
  2. Libère ton esprit des inquiétudes. (Marthe, Marthe tu t’inquiètes et t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire… Lc 10, 41-42)
  3. Vis simplement. (Comme le Christ…)
  4. Donne plus..  (Vous avez reçu gratuitement donnez gratuitement…nous dit Jésus )
  5. Attends moins. (Sois dans l’action de grâce, fais eucharistie…)

Merci à chacun et chacune d’entre vous pour votre présence et votre prière fraternelle.

Bien en communion,
Jean Michel

Notre histoire sainte

Mercredi 16 décembre 2009

Bonjour à tous,

Santé :  Pas grand chose à dire, il faut attendre et cette attente se passe bien. On me retire peu à peu les produits qui empêche la nausée, car il n’y a plus de chimio… et je mange bien.

Méditation : Pour le jeudi 17 décembre nous entrons dans la semaine qui précèdent Noël et les textes qui nous sont proposés sont de plus en plus centré sur le mystère de la nativité du Christ. Nous commençons aujourd’hui par la généalogie de Jésus dans St Matthieu, il s’agit d’ailleurs du commencement de l’évangile de St Matthieu.

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

Voici la table des origines de Jésus Christ, fils de David, fils d’Abraham :
Abraham engendra Isaac,Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda et ses frères,
Juda, de son union avec Thamar, engendra Pharès et Zara, Pharès engendra Esrom, Esrom engendra Aram,
Aram engendra Aminadab, Aminadab engendra Naassone, Naassone engendra Salmone,
Salmone, de son union avec Rahab, engendra Booz, Booz, de son union avec Ruth, engendra Jobed, Jobed engendra Jessé,
Jessé engendra le roi David. David, de son union avec la femme d’Ourias, engendra Salomon,
Salomon engendra Roboam, Roboam engendra Abia, Abia engendra Asa,
Asa engendra Josaphat, Josaphat engendra Joram, Joram engendra Ozias,
Ozias engendra Joatham, Joatham engendra Acaz, Acaz engendra Ézékias,
Ézékias engendra Manassé, Manassé engendra Amone, Amone engendra Josias,
Josias engendra Jékonias et ses frères à l’époque de l’exil à Babylone.
Après l’exil à Babylone, Jékonias engendra Salathiel, Salathiel engendra Zorobabel,
Zorobabel engendra Abioud, Abioud engendra Éliakim, Éliakim engendra Azor,
Azor engendra Sadok, Sadok engendra Akim, Akim engendra Élioud,
Élioud engendra Éléazar, Éléazar engendra Mattane, Mattane engendra Jacob,
Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus,que l’on appelle Christ (ou Messie).Le nombre total des générations est donc : quatorze d’Abraham jusqu’à David, quatorze de David jusqu’à l’exil à Babylone, quatorze de l’exil à Babylone jusqu’au Christ. (Mt 1, 1-17)

Je suis sûr que peu d’entre vous on lu le texte de Mt 1, 1-17 en entier… un peu fatiguant tous ces noms n’est pas ! C’est que nous connaissons peu la Bible, car derrière chacun de ces noms il y a toute une histoire, celle du Christ, celle du peuple d’Israël mais aussi la notre.

Dans ce passage avez vous remarqué qu’il y a 5 femmes ? Regarder cherchez les avant de lire trop rapidement la réponse… on retient mieux ce que l’on trouve soi-même, ce que l’on découvre.

Il y a Thamar, Rahab, Rutn, Bethsabée (dans le texte la femme d’Ourias), et Marie.

Pourquoi l’auteur de ce texte alors que tout se déroule de manière presque mécanique, rythmique : … engendra. …,  …. engendra …., tout à coup : de son union avec …. sauf pour Marie qui a une place particulière.

L’auteur veut vraiment nous dire quelque chose d’important en mettant ces femmes dans la généalogie du Christ.

Thamar est une femme qui a été plus juste que Juda son beau père et qui par ruse à retrouvé sa place et donné une descendance. (lire le chapitre 38 du livre de la Genèse) je trouve qu’il est bon de mettre ce texte en parallèle avec le récit de la femme adultère dans St Jean : « Que celui qui est sans péché lui jette la première pierre » Jn 8, 7

Rahab est une prostituée qui a accueilli chez elle et caché les envoyés du peuple d’Israël qui venaient espionner la ville de Jéricho avant de l’attaquer. (lire le chapitre 2 du livre de Josué)

Ruth est une femme étrangère du pays de Moab qui s’est attaché à sa belle mère « (lire le livre de Ruth – il n’y a que quelques chapitre !).

La femme d’Ourias (Bethsabée) En parlant de la femme d’Ourias on insiste un peu plus sur le péché du roi David, car il y a non seulement adultère, mais aussi meurtre d’Ourias (lire le chapitre 11 du deuxième livre de Samuel et le début du chapitre 12 jusqu’au verset 5).

Voilà la généalogie de Jésus, une histoire qui assume sa pauvreté et son péché, on ne cache pas ce qui fait honte, Juda a été injuste et pécheur, heureusement Thamar, une femme à su le remettre sur le bon chemin. Rahab une prostituée qui reconnait le vrai Dieu est elle aussi mis à l’honneur dans cette généalogie (et nous entendons comme en écho les parole de Jésus qui disent : « le publicains et les prostituées vous précèderont dans le Royaume de Dieu »). Ruth, une femme étrangère qui s’attache par fidèlité à sa belle mère, et ne l’abandonne pas, pour cela elle renonce à tout : « Ne me presse pas de t’abandonner, de retourner loin de toi ; car où tu iras j’irai, et où tu passeras la nuit je la passerai ; ton peuple sera mon peuple et ton dieu mon dieu; où tu mourras je mourrai, et là je serai enterrée. Le SEIGNEUR me fasse ainsi et plus encore si ce n’est pas la mort qui nous sépare ! » (Ruth 1, 16-17) L’étranger à sa place dans cette ligné de Jésus, celui qui vient d’ailleurs qui ne pense pas comme nous, qui ne vit pas comme nous !, Jésus lui même saura reconnaitre l’action de l’Esprit Saint en dehors des frontières d’Israël. Et puis Bethsabéé qui donne un fils à David : Salomon, alors que David à commis l’adultère et le meurtre pour vivre avec Bethsabée; tout cela est assumé parce que la miséricorde est là. Alors nous comprenons mieux maintenant pourquoi nous avons besoin d’un Sauveur, pourquoi nous avons besoin d’être sauvé personnellement mais aussi dans toutes nos histoires blessées.

Cette histoire de ma vie que je porte comme une richesse mais aussi parfois comme un fardeau peut aussi être le lieu du salut et de la miséricorde comme pour Jésus.

Il est bon aujourd’hui de nous présenter au Seigneur comme Jésus avec toute notre histoire notre histoire humaine, et d’y voir l’oeuvre de la miséricorde de Dieu.Vraiment Dieu écrit droit avec des lignes courbes !

Il est bon de terminer par Marie la 5ème femme de cette évangile qui elle nous dit pleinement la miséricorde, car en elle tout est grâce, c’est à dire tout est oeuvre de Dieu !

Je ne sais pas si cette méditation vous a aidé, mais pour ma part elle m’a permis de travailler un peu la Parole de Dieu. Si elle vous permet de lire un peu la Bible croyez moi nous n’aurons pas perdu notre temps.

Découverte : Il y en a peut-être parmi  vous qui n’aime pas lire, ou qui ont peu le temps de lire et bien j’ai découvert un site internet assez intéressant qui vous permettra d’écouter la Parole de Dieu puisque la Bible y est entièrement enregistré.Vous n’aurez qu’a télécharge le livre qui vous intéresse, et pourquoi pas toute la Bible. Pour ceux qui connaissent peu la Parole de Dieu commencez par le Nouveau Testament et les passages que je vous ai cité aujourd’hui.

Voici le site : http://www.biblelue.org/

Alors maintenant plus d’excuse, bonne lecture ou bonne écoute de la Parole de Dieu.

Merci à tous pour vos prières

Jean Michel

 

Nettoyage !

Samedi 12 décembre 2009

Bonjour à tous,

Santé : je suis dans la chimio, le nettoyage continu et cela se passe bien, pour l’instant je n’ai pas de nausée, comme me le disait sr Luciani dans la belle langue créole mauricienne à travers un commentaire : « Ine gagne li pied marin » ; traduction : « Il a eut le pied marin ». Alléluia, pourvu que ça dure.

Découverte : Un moment important : le nettoyage de ma chambre…

Nettoyage en milieu stérile, attention arrêtez de respirer où mettez le masque !

http://www.dailymotion.com/video/xbh1uz

Super ! un grand merci à tout le personnel soignant.

 

ENGAGEMENTS A VIE DANS LA COMMUNAUTE DU CHEMIN NEUF A L’ILE MAURICE

Dans découverte je met aussi un moment bien important qui m’habite et pour lequel je prie :

Les frères et sœurs de la Communauté du Chemin Neuf sont heureux de partager avec vous l’engagement à vie au célibat pour le Royaume de

Audrey JOLICOEUR

Flavienne LEON

Marie-Noëlle MARGUERITE

Et l’engagement à vie dans la Communauté du Chemin Neuf  de

Audrey JOLICOEUR

Flavienne LEON

Joe et Mano LEUNG FOR SANG

Marie-Noëlle MARGUERITE

En présence de Mgr Maurice E. Piat, Evêque de Port-Louis, le dimanche 13 décembre 2009 à 17hr à l’église du Sacré-Cœur à Beau-Bassin.

Je prie pour que ces engagements au milieu de ce temps d’épreuve (beaucoup de prêtres sont malades à l’ile Maurice…)  soient comme un signe, un visage de l’église du Christ, qui donne a chacun une joie et une espérance.

 

Des prêtres donnent leur vie, mais aussi des hommes et des femmes, mariés et célibataires, c’est le visage d’Eglise que j’aime, et pour lequel je suis prêt à donner ma vie.

 

Méditation : Quand nous lisons ou écoutons les textes de ce dimanche (choisir la date)  3ème dimanche de l’Avent

Je suis frappé de trouver un message proche de la méditation d’hier : d’un coté dans la première et la deuxième lecture une invitation à la joie.

Nous ne sommes pas dans la tiédeur, mais dans une joie de chaque instant :  »Frères, soyez toujours dans la joie du Seigneur ; laissez-moi vous le redire : soyez dans la joie. » (Ephésien 4, 4) ou bien dans la première lecture qui nous dit : « Pousse des cris de joie, fille de Sion ! Éclate en ovations, Israël ! Réjouis-toi, tressaille d’allégresse, fille de Jérusalem ! » (Sophonie 3, 14) Si nous ne comprenons pas à quoi servent nos oreilles qui n’entendent pas ? Il n’est pas question d’une simple satisfaction… mais d’une joie où l’on va jusqu’à pousser des cris, éclater en ovation, tressaillir d’allégresse (Marie dans le magnificat à connu cette joie, et Jésus à exulté de joie sous l’action de l’Esprit Saint…). Demandons à l’Esprit Saint de nous donner cette joie.

D’autre par il y a l’évangile qui nous invite à la conversion…

Chante de joie parce que Dieu vient, il est là, et lui aussi nous montre l’exemple à travers ce que nous dit le livre de Sophonie [on parle de Dieu !] : « Il aura en toi sa joie et son allégresse, il te renouvellera par son amour ; il dansera pour toi avec des cris de joie, comme aux jours de fête. « Dieu lui même danse pour nous, parce que tout simplement il a sa joie en nous, et nous allons nous restez en place alors que le Seigneur vient, pleurons et changeons de vie si nous sommes pécheurs, exultons de joie si nous goutons la joie d’être aimé de Dieu.

Ne soyons pas tiède !
Merci à chacun(e) de vous

Jean Michel

Je te vois… !

Jeudi 10 décembre 2009

Bonjour à tous,

Voici une petite vidéo.

(j’espère que la qualité ne sera pas trop haute pour ceux qui ont une connection internet à faible débit ! – vous pourrez dans ce cas cliquer sur le « menu » en bas à droite du lecteur de dailymotion et mettre en qualité basse, ou standard si ça marche, mais il n’y a pas beaucoup de différence entre standard et qualité haute)

http://www.dailymotion.com/video/xbg2mi

Ce fut un petit challenge pour mettre cette vidéo, mais ça marche, je l’ai vérifié de mon coté.

Génial !

J »aimerai aussi à mon tour voir votre visage, mais ça viendra… en attendant je suis avec vous et vous trouve dans le Visage du Christ comme je vous le disais hier.

Merci pour tout,

Jean Michel

 

 

Fête de la Vierge Marie : l’Immaculé Conception

Mardi 8 décembre 2009

Bonjour à tous et bonne fête,

C’est une belle fête surtout à Lyon, où la ville est illuminée…

Santé : Après une bonne nuit, je me sent mieux.

Il y aura une petite pose au niveau de la chimio qui sera remplacé par des facteurs de croissance. (pour ceux qui veulent comprendre un peu plus, il s’agit de faire grandir plus rapidement les cellules en développement pour que la seconde phase de chimio les élimine). Cela permet en principe un bon nettoyage !

Méditation : Il est difficile en ce jour de fête de ne pas vous livrer une petite méditation, car c’est une fête qui me parle beaucoup dans la vie spirituelle.

J’ai un peu mieux compris ce que voulait dire l’Immaculé Conception au cours de la formation du Cycle A que j’ai suivi avec la communauté du Chemin Neuf à Hautecombe; et je rend grâce pour l’enseignement de Nicole FABRE pasteur dans l’Eglise Réformé qui nous a donné un enseignement excellent sur la Vierge Marie. (c’est vraiment le signe du travail d’unité que fait l’Esprit Saint quand un frère ou une soeur d’une église est parole pour les autres églises; car Dieu seul est la vrai Parole et il parle à travers qui il veut, comme il veut et quand il veut [pour nous montrer que c'est bien lui qui parle] cf l’expérience de Pierre dans les actes  des apôtres Ac 10 …]).

Le texte de promulgation du dogme de l’Immaculé Conception nous dit en résumé que Marie par une grâce toute particulière est préservée intacte de toute souillure du péché originel.

Je ne suis pas très bon en théologie, et je n’ai jamais bien compris les nuances entre péché originel et péché des origines ! Mais nous connaissons bien ce texte de la Genèse où Adam et Eve se laissent tenter et prennent le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Que se passe t’il ensuite ? Ils découvrent qu’ils sont nus et se cachent.

Il est intéressant de regarder les conséquences de ce péché : SE CACHER

Le mot souillure du texte dogmatique est certainement plus large que le mot conséquence, mais nous pouvons réaliser combien il fallait être libre de toute peur pour dire : « Voici la servante du Seigneur ; que tout se passe pour moi selon ta parole. » Lc 1, 38

Marie est préservé de cette peur qui nous empêche de dire un vrai oui à Dieu, de cette peur qui nous empêche de vraiment nous laisser faire, Marie est cette femme rendu vraiment libre par la grâce de Dieu pour que Dieu la comble de grâce.

Marie est celle qui peut nous aider à nous ouvrir à Dieu pour qu’il fasse sa volonté en nous. Pour accueillir cette grâce, pour la vivre, n’allons surtout pas compter sur nos forces ou bien sur notre bonne volonté ou nos efforts, il nous faut au contraire capituler et laisser Dieu faire,  il nous faut comme Marie faire cette expérience de l’amour gratuit de Dieu qui lui dit : « Réjouis-toi, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »… Alors nous pourrons découvrir peu à peu la liberté de se donner à Dieu, ce que Marie a vécu par grâce dès le début.

Merci à vos tous,

Jean Michel

Pèlerinage à Ars …

Lundi 30 novembre 2009

Bonjour à tous,

Merci encore pour votre soutient dans la prière et vos attention fraternelles.

santé : Rien de spécial à dire, demain je vais aller à l’hôpital à Lyon pour la pose du cathéter  qui me servira par la suite pour le traitement par la  chimio. Cela évite de piquer les veines trop souvent !

découvertes : Je vous avais rapidement parlé l’autre jour d’un pèlerinage à Ars samedi dernier et bien aujourd’hui je peux vous montrer les photos… eh oui nous y étions bien !

En cette année sacerdotale c’est bon de pouvoir faire ce pèlerinage en se présentant au Seigneur avec tous ceux que je porte dans mon coeur.

Les photos sont affichés en vignette pour les voir dans leur taille originale, cliquez dessus.

img0115.jpg

Il y a un beau coucher de soleil ici aussi…

img0142.jpg
Le groupe de pèlerin… il fait un peu froid !

img0149.jpg

Une petite marche vivifiante avec la doyenne de la maison

roror.jpg
Un des pèlerins qui pense bien à vous tous….

img0156.jpg
A bientôt, MERCI

demain je serai à l’hôpital, il n’y aura peut-être pas de photos sur le blog, mais nous seront bien en communion…

Jean Michel

 

 

12